T-Disc TASSIMO
    
Aux sources de Lugus
Outils d'écriture

Visites Guidées au sein du Pilat et la région Rhône Alpes

Produits entretien ménagers
    
frebeze_02.jpg
Sachet emballage Harrys + toutes marques
    
harrys.jpg
Bilan
Bouchons
    
bouchon01.jpg
Colle Uhu & toutes marques

uhuaccepte.jpg

Point de collecte
BouchonsLiège
  
bouchon01.jpg
Aux Sources de Lugus

panneau.jpg

  • Tous bénévoles
  • Chrystelle
  • Eliane
  • Fabienne
  • Gaëlle
  • Jacky
  • Jacqueline
  • Jeannot
  • Joëlle
  • Marie-Jo
  • Maurice
  • Michel
  • Sandrine
  • Stéphanie
Projet pour les écoles

37945.gif

Collecte de stylos

3TubePleinExpo_m.jpg

Collecte de bouchons

bouchon_grd.jpg

Facebook

fb_3.gif

Sea Shepherd img

seashepherd.jpg

Bienvenue dans le Tri Très Sélectif d'Aux Sources de Lugus

Aux profit d'associations d'aide aux personnes en situation de handicap.

LMATC, Coeur2Bouchons et France Cancer.

Dans le cadre de ses activités, Aux Sources de Lugus a souhaité participer à des gestes citoyens en direction de la protection de la nature. En partenariat avec l'association CPN Le Colibri, association de défense de la nature, il a été mis en place une organisation de Tri Très Sélectif de différents objets en plastique pour être recyclés. Actuellement 7 types d'objets sont concernés : Les capsules (T-Disc) des cafetières de la marque Tassimo, les outils d'écritures comme les stylos à bille, stylos encre, feutres, porte-mines, marqueurs, effaceurs, surligneurs, correcteurs en tube, cartouches d’encre vides, les produits d'entretien ménagers et désodorisants Frebreze, les bouchons de produits alimentaires, les sachets d'emballage de pain de mie, viennoiserie et pains spéciaux, Les déchets de colles en ruban adhésif, stics, tubes, stylos et pour finir les bouchons en liège ..

Les plastiques de ces objets sont réutilisés pour fabriquer des objets de la vie courante, comme des arrosoirs, pots de fleurs, dalles de sol, mobiliers urbains etc ...

Le profit de cette collecte est reversé à des associations d'aide aux personnes malades, handicapées.

Les collectes des capsules Tassimo, outils d'écriture, sachets d'emballage et les colles sont au profit de l'association la Myopathie à tout coeur LMATC.

Les collectes des bouchons plastiques alimentaires et d'entretien sont au profit de Coeur2Bouchons pour l'achat de matériels aux personnes en situation de handicap.

Les collectes des bouchons en liège sont au profit de France Cancer.

msgadherez.jpg

logotri.jpg

Le tri des déchets et la collecte sélective sont des actions consistant à séparer et récupérer les déchets selon leur nature, à la source, pour éviter les contacts et les souillures. Ceci permet de leur donner une « seconde vie », le plus souvent par le réemploi et le recyclage évitant ainsi leur simple destruction par incinération ou abandon en décharge et, par conséquent, de réduire l'empreinte écologique.

Dans le Parc Régional du Pilat un grand nombre de communes ont mis en place le tri sélectif ainsi que la redevance incitative sur le ramassage des ordures ménagères. Ainsi vous trouvez les bennes de tri récupérant, papier, carton, verre, bouteille en plastique, boite de conserve, etc....

logotriselect.jpg

Vous pouvez encore faire mieux

et faire du tri très sélectif qui amène deux avantages.

1) Trier plus finement des objets qui partent encore dans les incinérateurs par les collectes classiques et donc réduire encore plus notre empreinte écologique.

2) Certaine structure rémunère cette action en reversant des sommes en fonction des volumes à des associations.

Ces points de collecte ne sont pas toujours facilement identifiables. Le but de cette rubrique est de vous donner les adresses où certains de ces objets sont récupérés pour aider des associations.   A vous d'adhérer ou non à ce principe.... 

Pour les Tdisc TASSIMO

Pour les instruments d'écriture

Pour les produits d'entretien ménagers

Pour les bouchons (tous types)

Pour les sachets de pains de mie, viennoiserie..

Pour les colles toutes marques..

Pour les bouchons en liège..

Liste des points de collecte

poubellecolor.jpg

Si vous souhaitez être point de collecte complémentaire, faites vous connaître pour vous insérer dans cette rubrique.. envoyez nous un message ici

Merci à tous, pour ces petits gestes qui sont dans la philosophie du Colibri....

Sea Shepherd, Aux sources de Lugus même combat ..!

Stop aux plastiques dans les océans !

Chaque année plus d'un million d'êtres vivants sont morts faute aux débris de plastiques dans les océans.

Réduisez, Réutilisez, Recyclez.

seashepherd.jpg

Jusqu’à 12.000 particules plastiques par litre dans les glaces de l’Océan Arctique selon une étude

Image : Mar Fernandez/Alfred-Wegener-Institut

Des scientifiques allemands ont découvert une quantité record de morceaux de plastique piégés par les glaces de l’Arctique, bien au-delà des précédentes mesures. Selon les chercheurs, ces résultats témoignent de l’ampleur inédite de la pollution des océans : aucune eau du globe terrestre n’est épargnée.

Les pollutions humaines envahissent même les endroits les plus reculés de la planète. C’est l’une des conclusions que l’on peut tirer des résultats publiés par un groupe de chercheurs de l’Institut allemand Alfred Wegener (AWI), spécialisés dans la recherche polaire (AWI). D’après une série de prélèvements réalisés dans des glaces de l’Océan Arctique entre 2014 et 2015, des quantités phénoménales de plastiques s’y trouvent coincés.

Pour cause, jusqu’à 12.000 particules de plastique par litre d’eau gelée ont été trouvées dans cinq échantillons recueillis dans des régions différentes de l’Océan Arctique. Ces chiffres sont deux, voire trois fois, plus élevés que ceux qui avaient été établis à l’occasion des études précédentes. Les chercheurs de l’Institut allemand Alfred Wegener ont identifié 17 types différents de plastiques, dont du nylon, du polyester ou encore de l’acétate de cellulose, des produits que l’on retrouve dans les emballages ou encore des filtres de cigarettes par exemple. Ont également été relevés les restes de filets de pêche. Ces éléments ont parfois été chavirés sur des dizaines de milliers de kilomètres avant d’être coincés dans les glaces. Cependant, les membres de l’équipe de recherche considèrent que les taux élevés de micro-plastiques sont également dus à des pollutions plus locales.

Les spécialistes ont averti que les conséquences des pollutions pour la faune et la flore ainsi que pour les êtres humains étaient inconnues. Néanmoins, les plastiques décomptés se présentent essentiellement sous la forme de très fines particules : on parle également de micro-plastiques. Des tailles qui peuvent laisser craindre que les plastiques sont ingérés par les plus petits animaux, comme les crustacés. Les déchets intègrent donc progressivement la chaîne alimentaire. Les résultats des analyses montrent que certains éléments décelés ne mesurent que 11 micromètres de long, soit environ 1/6 du diamètre d’un cheveu humain. Les animaux marins confondent régulièrement les morceaux de plastique qui flottent avec de la nourriture. Régulièrement, mouettes, poissons et même cétacés sont retrouvés avec les entrailles remplies de cette matière.

Cité par The GuardianDr Jeremy Wilkinson, spécialiste de la banquise au British Antarctic Survey, externe à l’équipe ayant publié les résultats, commente : « Des particules de micro-plastiques ont été retrouvées dans toutes les carottes prélevées. Ces résultats suggèrent que les micro-plastiques sont désormais omniprésents à la surface de l’eau des océans du monde. Aucun endroit n’est épargné ». Déjà alertés par les résultats, les scientifiques mettent en garde contre un autre phénomène : avec la hausse globale des températures, l’accélération de la fonte des glaces va libérer les plastiques piégés, augmentant un peu plus les concentrations des pollutions dans les eaux, au détriment des espèces marines.

La présence de plastique dans les océans n’a rien de nouveau, au contraire. Ces dernières années, les alertes de la communauté de scientifiques ont également porté sur la mise en évidence de gyres, c’est-à-dire des lieux dans les mers où s’agglutinent les pollutions plastiques en formant des masses comparables à des îles. L’essentiel de ces pollutions sont chavirées via les fleuves. Pour l’année 2015, on estime que 9 millions de tonnes de plastique ont été déversées dans les mers et océans depuis les continents.

Sources : theguardian.com / awi.de